Partenariat renforcé avec
le Centre Cummings et la CSUQ

Sylvain Abitbol,
Président CSUQ

Depuis 2011, un grand nombre de survivants de l’Holocauste originaires de certaines régions de l’Afrique du Nord se sont dirigés vers la CSUQ et le Centre Cummings (CJCS) afin de recevoir un soutien leur permettant d’accéder aux Fonds de compensation de l’Allemagne. D’après le Bureau de la Claims Conference à New York, (organisme responsable de la coordination du programme de compensation), sur 1715 membres de la Communauté sépharade qui ont appliqué à ce Fond de compensation, 815 d’entre eux ont déjà reçu l’indemnisation. Les résultats d’un questionnaire conduit par le CJCS et la CSUQ nous indiquent que plusieurs de ces survivants sépharades sont admissibles à recevoir des programmes, d'assistance financière, services de soutien à domicile, de transport assisté, d’accompagnement et autres. A cet effet, Sylvain Abitbol, président de la CSUQ et Maxime Bloom, présidente du CJCS oeuvrent main dans la main afin de s’assurer que notre communauté réponde aux besoins des survivant(e)s et aîné(e)s sépharades. Cette initiative a entre autres pour but de s’assurer que les services offerts aux survivants sépharades continuent à être accessibles, disponibles et adaptés à la culture et aux réalités de cette population. Ces initiatives permettront aussi de soulager les membres de leurs familles et leurs proches aidants qui souvent se sentent dépassés par ces lourdes tâches.

Maxine Bloom

Maxine Bloom,
Présidente CJCS